Go vegan ou comment être vegan au quotidien

Devenir Vegan, ce n’est pas un choix que l’on prend à la légère. En effet, il s’agit de tout un mode de vie, il faut être prêt à pouvoir faire des concessions et à changer toutes nos habitudes que ce soit alimentaire, vestimentaire, cosmétique etc… De ce fait, j’ai décide de vous faire un petit récapitulatif par catégorie de quelques règles à respecter pour avoir un mode de vie 100% vegan sans se prendre la tête !

Principes alimentaire

L’alimentation végane est très riche et très diversifiée, contrairement à ce qu’on pourrait croire.
Même si les supermarchés ne sont pas encore remplis de produits vegans on trouve de nombreux produits dans les rayons bios ou encore dans les rayons fruits et légumes. Il faut donc s’habituer à regarder plus attentivement la liste des ingrédients. Néanmoins, même si on pourrait penser que c’est fatiguant et prenant de faire ses courses en devant détailler tout ce qu’on achète, la patience vaut vraiment le coût puisque l’on va gagner une alimentation éthique, diversifiée, saine et responsable.

Maintenant que cela est dit, passons à la partie la plus complexe, ce qu’il faut refuser dans une alimentation vegan. Etre vegan, c’est refuser tous les produits de provenance animale, que ce soit les produits laitiers, la viande, les poissons, les oeufs, les crustacés, le miel.

A partir du moment que l’on sait ça, il semble facile de manger vegan. Toutefois, de nombreux produits industriels utilisent des produits d’origine animale sans que cela soit visible de prime abord (comme les bonbons haribos par exemple, composés de gélatine). Il faut ainsi connaître le principe des additifs alimentaires et être vigilant.

Et là, après avoir vu tout ce à quoi nous nous refusons de manger, certains pensent qu’il ne reste plus rien. Détrompez vous, lorsque l’on commence à suivre une alimentation vegan, on se rend compte qu’on a une multitude de produits qu’on utilisait pas forcément avant qui nous attend comme par exemple :
-les céréales : le maïs, le blé, l’épeautre, l’avoine, le riz, le quinoa, le millet, le kamut, l’orge, le sarrasin, le sorgho…

-les légumineuses : la lentille, l’arachide, le soja, la luzerne, le trèfle, le lupin, le haricot…

De plus, l’association céréales-légumineuses apporte les acides aminés essentiels. Pour une alimentation vegane correcte et ne pas avoir de carences en protéines, il faut absolument comprendre le principe de cette association. SI vous cherchez des idées recettes ou des infos n’hésitez pas à aller voir ma page spéciale recettes vegan.

repas vege

Les principes de l’habillement

Pour cela rien de bien compliqué, j’ai déjà parlé du sujet dans différents articles, (notamment celui sur Comment s’habiller vegan ?), il suffit tout simplement de regarder l’étiquette pour connaître les composantes du vêtement. Pour les chaussures en cuir, regardez si il y a un autocollant représentant une sorte de peau.

Voici un petit récapitulatif de tous les composantes que vous ne devez pas trouver sur des vêtements vegan : l’alpaga (ou Alpaca), l’angora, le cachemire, le cuir, le duvet et les plumes, le feutre, la fourrure, la laine, le mohair, la soie.

S’habiller vegan n’est donc pas difficile du tout, il faut comme pour tout être vigilant et prudent, si vous avez besoin d’idées mode, rendez vous sur ma page spécial mode. La seule difficulté est posée par les chaussures, beaucoup sont en cuir, mais là encore pas de panique, j’ai pris soin de vous sélectionner de nombreux modèles sur ma page « sélection de chaussures vegan femme »

Les principes des cosmétiques

Les cosmétiques sont les produits où il faut être le plus vigilant possible car un produit cosmétique bio peut être non cruelty-free et vice-versa. Cependant, avec la multiplication des magasins bios les éventuelles difficultés sont de plus en plus aisément surmontables.

Il faut connaître la plupart du temps les marques qui ne testent pas et ne contiennent pas de produits d’origine animale. Sur des produits étrangers, l’appellation « vegan » est parfois inscrite sur le packaging.

Néanmoins, en France, cela reste très rare. Il faut soit connaître la liste des marques, soit chercher une mention du type « Non testé sur les animaux » (cruelty free) en étant ici très prudent car la mention « Produit fini non testé sur les animaux » signifie qu’il y a eu des tests au départ du processus industriel.

Il faut donc qu’il y ait marqué que le produit n’a pas été testé (et pas simplement le « produit fini ») et regarder en plus la liste des ingrédients.

Tous ces principes peuvent paraître fastidieux au premier abord mais une fois qu’on est rodé, cela devient une habitude et on ne s’en rend même plus compte ! Et si vous aimez les recettes maison, je vous apprend ici à créer vos propres produits vegan.

cosmet vegan

Bonne lecture et à bientôt !

Juliette
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments